Interview avec Olivier Ducruix pour Guitar part magazine, dans lequel on revient sur ce qui nous a motivé à sortir un album puis un Ep en l’espace de 8 mois. On aborde le(s) processus de création, le choix d’oser reprendre du King Crimson, le challenge de l’enregistrement des versions acoustiques de façon 100% live (voix incluses) et notre manière d’envisager la suite dans le contexte actuel. Sachez que ce numéro est dédié à la place des femmes dans le rock en 2021. Sujet d’actualité mais traité ici sans démagogie ni facilité (cf le bel édito de Benoît Fillette). Allez vous le procurer tant qu’il est disponible en kiosque et/ou lisez l’interview complète ici.

 

 

 

Post Views: 47