Background

BIOGRAPHIE

Ombre et lumière, voilà ce qui peut caractériser la musique de 7 weeks. Une sorte de post-Stoner aux riffs lourds pour mélodies ciselées, bluesy et planant mais étonnamment sophistiqué et très rock’n’roll.

Au fil des tournées (Hellfest, Rock For People, Printemps de Bourges, Hammer Festival, Etrange Festival… et des supports prestigieux : Suicidal Tendencies, Infectious Grooves, Triggerfinger, The Datsuns, Lofofora…), 7 Weeks a affirmé son identité scénique et discographique, alliant originalité de composition et prestations live impeccables.

Après un EP ‘B(l)ack Days’ (2007) et l’album ‘All Channels Off’ (2009) qui classaient le groupe dans le registre Stoner et Metal, le projet parallèle ‘7 weeks plays Dead Of Night’ (2011) brise les références et voit le groupe proposer des atmosphères ambiantes et cinématographiques. L’album suivant, ‘Carnivora’ (2013), qui plonge dans un vaste panel d’influences, emmènera le groupe pendant 12 mois de tournée dans toute l’europe. En 2014, le groupe s’enferme et enregistre dans la grange de Sédières pendant 10 jours et en ressort avec le EP ‘Bends’ d’une humeur plus bluesy.

7 weeks sortira son nouvel album ‘A farewell to dawn’ chez Overpowered Records/L’Autre distribution le 21 octobre 2016.
Enregistré à Paris par Francis Castes, le disque mixe habilement tension et puissance avec sensibilité et expérimentation. Il en résulte des morceaux uniques, très organiques mais sophistiqués, un rock massif, nourri aux mélodies mais se faisant un malin plaisir à contourner le convenu.